COMITÉ D'ORGANISATION DE LA CAN 2023

LES TRANSPORTS

Considéré comme l’un des plus développés de la sous-région ouest-africaine, le réseau routier ivoirien quadrille efficacement l’ensemble du pays. Il s’est particulièrement densifié ces dernières années avec le bitumage de nombreux axes et la réalisation d’autoroutes.

L'échangeur menant au troisième Pont Henry Konan-Bédié à Abidjan
Comment se déplacer à Abidjan

Cinq grands moyens de transport cohabitent à Abidjan, mégalopole de plus de six millions d’habitants. Ce sont les taxis, les « wôrô-wôrô », les gbakas, les autobus et les bateaux-bus.

Avec la réalisation en cours d’une ligne de métro, une révolution va s’opérer dans le transport urbain à Abidjan qui se fluidifiera. 530 000 personnes seront transportées par jour entre la commune d’Anyama (au nord-ouest d’Abidjan) et l’aéroport Félix Houphouët-Boigny sur un linéaire de 37 km.

Les Taxis

Les déplacements dans la capitale économique sont assurés principalement par des taxi-compteurs reconnaissables à leur couleur rouge. Partis du ton orange pour se conformer à l’une des couleurs nationales, les taxis de la région d’Abidjan ont imposé le rouge au fil des années. Le tarif est fonction de la distance et indiqué par le compteur à bord. Cependant, tous les trajets se négocient et le prix est parfois fixé à la tête du client.

Dans la catégorie taxis, le marché ivoirien compte aussi, depuis quelques temps des entreprises dont les services, comme en Europe ou aux USA, sont accessibles via application mobile sur téléphone Android.

Les "wôro-wôro"

Ce sont des taxis collectifs opérant sur des lignes fixes, à des tarifs réduits à l’intérieur des communes d’Abidjan. Le woro-woro qui s’apparentait au ‘’système D’’ devant les énormes problèmes de mobilité, fait désormais partie des modes de transport abidjanais. Il peut embarquer jusqu’à huit passagers.

Les "gbaka"

Minicars (de 15 à 36 places) qui desservent la plupart des communes, les «gbaka» sont le moyen de transport le plus populaire à Abidjan. Le pittoresque des gbaka n’a pas échappé aux touristes et à l’artiste-chanteur Daouda, avec son mémorable « les gbaka d’Abidjan », dans les années 1970, a relevé leur utilité.

Les autobus

L’Etat joue un rôle important dans la mobilité de la population abidjanaise estimée à plus de six millions d’habitants, à travers la Société des transports abidjanais (SOTRA) qui gèrent des autobus depuis 1960. Il est courant d’entendre dire que si le port d’Abidjan est le poumon de l’économie ivoirienne, la SOTRA en est le pied car elle transporte les travailleurs. Ces autobus identifiables à leur couleur vert et blanc peuvent transporter une centaine de personnes. Le développement de ce moyen de locomotion de masse reste une sérieuse alternative pour faire face à l’engorgement des routes.

Une vue de nuit du péage du troisième pont HKB d'Abidjan
Les Bateaux-Bus

Ville baignant dans une lagune (la lagune Ebrié), Abidjan dispose d’un plan d’eau propice au déplacement interurbain. Exploité principalement par la SOTRA, jusque dans un passé récent, société d’Etat, ce secteur connaît un essor remarquable ces dernières années avec l’entrée en scène de plusieurs opérateurs qui,  avec leurs flottes de bateaux-bus modernes, contribuent à améliorer l’offre de transport dans ce domaine.

Comment se déplacer à l'intérieur du pays

Dans le reste du pays, les taxis, reconnaissables à leur couleur spécifique à chaque ville, sont le principal moyen de transport. Des mototaxis ont cependant fait leur apparition dans certaines villes, Bouaké notamment, à la faveur de la crise armée qu’a connue le pays en 2002.

D'une ville à L'autre

Entre les grandes villes de la Côte d’Ivoire, la liaison est dense. Différentes compagnies de transport assurent cette liaison, parfois avec des cars climatisés.

De
Abidjan à:
Distance Temps de trajet
Ebimpé24km40 min
Bouaké343km4h20min
Yamoussoukro236km2h40min
Korhogo 565km7h30min
San Pedro354km7h20min
De
Bouaké à:
DistanceTemps de trajet
Yamoussoukro107km1h50min
San Pedro478km8h20min
Korhogo224km3h05min
De San Pedro à:DistanceTemps de trajet
Korhogo700km11h05min
Yamoussoukro371km6h30min
Dans la Sous-Région

Le transport inter-Etats est dynamique. Des cars et autres véhicules de transport en commun relient chaque jour la Côte d’Ivoire aux pays de la sous-région.

Une ligne de chemin de fer relie, par ailleurs, Abidjan à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

Aéroports
Un des points de restauration de l'aéroport Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan

La Côte d’Ivoire dispose de trois aéroports internationaux que sont Abidjan, Bouaké et Yamoussoukro.

Elle dispose également d’aéroports secondaires desservant des lignes domestiques dont Khorogo et San Pédro.

Subtitle

Abonnez-vous!

Recevez toutes les informations par mail en vous abonnant à notre Newsletter!

armoirie-ci_large