coupe1440x600

La Côte d’Ivoire accepte la CAN 2023 «par solidarité »

La Côte d’Ivoire est d’accord pour céder 2021 pour abriter la CAN en 2023. C’est l’information majeur de l’audience de SEM Alassane Ouattara accordée à Ahmad Ahmad, président de la CAF, ce 29 janvier 2019.

Fin de débats autour de l’attribution des CAN 2021 et 2023. La visite d’Ahmad Ahmad à Alassane Ouattara et les échanges avec le paysage footballistique ivoirien a fini par aplanir les divergences entre la Côte d’Ivoire et la CAF. Puisque le principe de « glissement de dates » proposé par Ahmad Ahmad « par solidarité au Cameroun» auquel la CAN 2019 a été retirée, a été accepté comme une main tendue, par l’Etat ivoirien.

A la suite des échanges qu’il a eu au Palais Présidentiel du Plateau avec le Chef de l’Etat ivoirien, Ahmad Ahmad, aux côtés du Ministre ivoirien des sports, du président du COCAN et du président de la FIF, a lui-même confirmé la décision.

« Nous  avons décidé de faire un glissement par solidarité, vu les investissements  réalisés  par le Cameroun et l’engagement du  Chef de l’Etat (…) Aujourd’hui, je suis en Côte d’Ivoire  et je remercie le président de la République de Côte d’Ivoire d’avoir pris en compte cet aspect de solidarité, et de soutenir ce glissement pour que la CAN 2021 soit au Cameroun, que celle de 2023 soit en Côte d’Ivoire et que la Guinée accueille celle de 2025 » a déclaré le président de la CAF.

La Côte d’Ivoire est à présent rivée sur 2023. Puisque c’est à cette année finalement que sa population accueillera le banquet du football africain. Pourtant, les travaux de construction des infrastructures devant abriter l’événement ne baisseront pas en intensité. En tout cas, ce sont les instructions laissées par SEM Alassane Ouattara.

A la suite du président de la CAF venu obtenir l’approbation de la Côte d’Ivoire au sujet du « glissement de date » des CAN 2019 à 2023, le Ministre des Sports, Danho Paulin, a confirmé la volonté du Chef de l’Etat. « Le Gouvernement de  Côte d’Ivoire a pris acte de la décision de la CAF  qui vient d’être présentée par le président de la CAF. Nous sortons de l’audience où le Président de la République, nous a instruit de poursuivre l’ensemble des travaux en cours, afin que les délais  soient tenus. Nous allons  travailler dans ce sens  avec le comité d’organisation pour que toutes les infrastructures sportives et d’hébergement soient réalisées dans  les délais prévus », a déclaré le Ministre des Sports.

Le Président a demandé une entente entre tous les acteurs du football ivoirien“

Loin d’être un échec des négociations, cette décision de la Côte d’Ivoire de saisir la main tendue de la CAF découle de la volonté de SEM Alassane Ouattara d’exprimer sa solidarité à son homologue Paul Biya qui n’a pu tenir les délais pour accueillir la CAN 2019, malgré les investissements colossaux qui ne sauraient être jetés à l’eau. « Le président a tenu à exprimer sa  solidarité à l’ensemble des sportifs africains et surtout à l’endroit du Cameroun pour les investissements  importants réalisés». Pour la réussite des préparatifs de la CAN 2023 qu’abriter la Côte d’Ivoire « le Président a demandé qu’il y ait une grande  collaboration, une grande  entente, une grande  solidarité   entre tous les acteurs  du football ivoirien et du football africain ».

Patrick GUITEY

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email